•  
    La fin de l'année approche à grand pas.
    Noël arrive au galop,
    afin de pas nous laisser surprendre,
    quelques cartes de voeux pour Noël.
    les premières d'une grande série
    Noël et nouvel An.
     
    mais en attendant, je viens vous souhaiter
    une très bonne fin de soirée
    et une nuit remplie de doux rêves.

     

     

    4 commentaires
  • Le calendrier, ça sert à quoi ?

     

    Un calendrier est un système de repérage des dates en fonction du temps.
    Le calendrier permet d'une part de se souvenir du passé, d'autre part d'organiser l'avenir. Mes petits enfants expriment souvent le temps en nombre de "dodos".

    Les adultes utilisent un système beaucoup plus compliqué, le calendrier, qui n'est même pas basé sur le système décimal.

    Un nombre important d'unités de mesure élémentaires (seconde, minute, heure, jour, semaine, mois, trimestre, semestre, année, siècle) sont à notre service pour rythmer notre vie, et nous en abusons parfois, par exemple avec l'expression "Attends une seconde".


    De nos jours, le calendrier  est souvent associé à un agenda et à une montre.

    Ces trois outils nous permettent principalement d'organiser notre vie sociale et nos ativités .

    Même l'ermite ne peut pas s'en passer. Sans eux, nous ne pourrions pas arriver au travail ou à un rendez-vous à l'heure, poser nos congés, partir en vacances, cultiver notre jardin , fêter les anniversaires, commémorer les événements importants, etc

       Les origines du calendrier    

    Si le calendrier nous permet aujourd'hui de bien comprendre l'astronomie, l'astronomie a d'abord permis de créer le calendrier ! 

    Le calendrier actuel est le calendrier grégorien. Même le calendrier Chinois, en vigueur en Chine jusqu'au 1er janvier 1929, a lui aussi été remplacé par le calendrier grégorien.Les ancêtres du calendrier grégorien méritent d'être cités, dans l'ordre chronologique :

    Le calendrier romain de Romulus comptait 10 mois, du 1er Mars au 30 Décembre, soit 304 jours.

    Les mois de Septembre, Octobre, Novembre, et Décembre portaient bien leur nom, puisqu'à l'époque, c'était respectivement les septième, huitième, neuvième et dixième mois de l'année.

    Le calendrier romain de Numa comportait 12 mois, plus un mois tous les 4 ans.

    Le calendrier romain républicain comptait 12 mois, plus un mois tous les 2 ans.

    Le calendrier julien a été créé sous Jules César.

    C'est la référence de 45 avant JC à 1582 après JC. Il comptait déjà 12 mois de 28, 30, ou 31 jours, avec des années bissextiles.

    Le calendrier grégorien, du nom du pape Grégoire XIII, fut adopté en 1582.

    C'est ce pape qui a réformé le calendrier julien de l'époque.

    Cette réforme a surtout consisté à supprimer 10 jours au calendrier, et cette suppression a eu pour conséquences : Pour les catholiques de Rome, d'Espagne et du Portugal, les journées du 5 Octobre au 14 Octobre 1582 n'ont jamais existées.

    Pour les français, le lendemain du dimanche 9 décembre 1582 était le lundi 20 décembre 1582. A cette époque, les conséquences de cette décision étaient beaucoup moins importantes que de nos jours

    En France, en 1793, le calendrier grégorien fut remplacé par le calendrier républicain, qui comptait 12 mois de 30 jours, plus 5 ou 6 jours non rattachés à un mois.

    Les décades (périodes de 10 jours)  étaient utilisées à la place des semaines. Les mois furent tous renommés, et les saints furent abandonnés au profit de noms de fruits, d'animaux, de plantes et d'outils.

    Le 1er jour de l'an II  était le 1er Vendémiaire, et correspondait au 22 Septembre 1793.

    En 1805, c'est Napoléon Bonaparte qui jugea utile de revenir au calendrier grégorien : l'année 1806 commença donc le 1er janvier.   

    La mise en place du calendrier grégorien dans le monde en général, et l'Europe en particulier, s'est échelonnée jusqu'au siècle dernier.

    Par exemple, le Danemark l'a adopté en 1700, la Grèce en 1916,  et la Russie en 1918. 

     

    Quelques unités de temps

    Le jour (en latin : astre, dieu ou jour de repos.)
    Pour les puristes, et par opposition à la nuit, le jour est l'intervalle de temps qui sépare le lever et le coucher du soleil.

    Si on adopte cette définition, la durée d'un jour varie d'une part en fonction de la saison, d'autre part en fonction du lieu.

    Ainsi, au pôle Nord et au pôle Sud, la durée d'un jour peut atteindre 6 mois !

    Ramené au calendrier, le jour est une unité de temps de 24 heures, soit 1440 minutes, ou 86 400 secondes, sauf : le 31 décembre 2008, ainsi que le 31 décembre 2005, ou une seconde a été ajoutée pour ajuster l'écart entre l'horloge atomique et la rotation de la terre. La durée du 31 décembre 2008 est donc de 86401 secondes !

    En effet, depuis 1972, la durée d'une seconde, jusqu'alors basée sur la rotation de la terre, est maintenant calée sur les horloges atomiques.

    Et ce sont d'ailleurs ces horloges atomiques qui ont permis de confirmer que si la durée d'une seconde ne varie pas, la durée de la rotation de la terre, elle varie : la durée du jour s'allonge de une à deux millisecondes par siècle, à cause d'un ralentissement de la rotation de la Terre.

    De multiples expressions font honneur au jour : Agir au grand jour, Belle comme le jour, Demain, il fera jour, Donner le jour, Mettre à jour, Voir le jour, Le grand jour

    La semaine :

    Cette période de 7 jours consécutifs, du lundi au dimanche, remonte au temps des Chaldéens (XIème au VIème siècle avant JC), chacun des jours étant représenté par une des 7 planètes connues à cette époque: Saturne, Jupiter, Mars, Soleil, Vénus, Mercure, et la Lune.

    Uranus et Neptune étaient encore inconnus, et le Soleil était une planète comme la Lune.
    La correspondance entre ces "planètes" et les jours de la semaine est donc la suivante :

    lundi : jour de la Lune

    mardi : jour de Mars

    mercredi : jour de Mercure

    jeudi : jour de Jupiter

    vendredi : jour de Vénus

    samedi : jour de Saturne

    dimanche : jour du Soleil 

    La semaine est une période importante dans la vie de tous les jours : La religion chrétienne fixe le dimanche comme jour de repos, alors que pour la religion juive c'est le samedi.

    La religion musulmane célèbre le vendredi comme jour de prière et de repos.

    Le droit du travail donne à la semaine une signification particulière, dans la mesure où c'est la durée du travail hebdomadaire qui est fixée : (40 heures, 39 heures, 35 heures), avec comme conséquence, le calcul des heures supplémentaires.

    Le rythme de la vie est souvent basé sur la semaine : réunions hebdomadaires, programmes de télévision, spectacles, organisation des programmes scolaires, etc.

    Chaque semaine porte un numéro dans l'année : la semaine qui porte le numéro 1 est celle qui contient le premier jeudi de l'année.  

    Le mois.
    La plupart des mois doivent leur nom au calendrier romain de Romulus :
    Janvier et février n'existaient pas dans le calendrier de Romulus.

    Leur origine est donc un peu plus récente. Janvier doit son nom au dieu romain Janus. Février, consacré à Neptune, a pour origine le mot latin 'Februare", qui signifie 'purifier'.

    Mars doit son origine au dieu romain Mars. Avril est dédié à la déesse grecque Aphrodite. Mai a pour origine la déesse romaine Maia. Juin doit son nom à la déesse romaine Junon, femme de Jupiter. L'origine des mois de Juillet et Août est aussi un peu plus récente.

    Juillet vient de Julius, et Août doit son origine à Auguste. Les mois de Septembre (sept), Octobre (huit), Novembre (neuf) et Décembre (dix) sont respectivement les septième, huitième, neuvième et dixième mois du calendrier de Romulus.  

    Le trimestre est une unité de temps utilisé dans l'enseignement, ainsi que dans les entreprises, pour marquer des périodes intermédiaires dans l'année, faire des bilans scolaires, financiers ou commerciaux.


    Le semestre permet de faire le point au milieu d'une année civile.

    L'année n'a pas toujours commencé le premier Janvier, et elle n'a pas toujours comporté 365 ou 366 jours.
    Le romain Romulus fit commencer l'année le 1er Mars.


    Jules César décida que l'année 45 avant JC comporterait 445 jours, pour faire coïncider l'arrivée du Printemps avec l'équinoxe. A cette époque, l'année commençait le 1er Janvier, mais Charlemagne la ramena au 1er Mars.


    Les premiers rois de France catholiques décidèrent que l'année commencerait le à Pâques, d'ou la tradition des cadeaux faits le 1er Avril. Et pour faire simple, une année comportait alors onze ou treize mois.


    Le 9 Août 1564, Charles IX décida que l'année 1565 commencerait le 1er Janvier, en signant l'Edit de Roussillon, un événement moins connu mais plus intelligent que le massacre de la Saint Barthélémy, qui eu lieu sous le règne de ce même roi, à partir du 24 Août 1572. 


    L'année 1565 est ainsi la première avec à la fois de vrais cadeaux offerts le 1er Janvier, et avec de faux cadeaux offerts le 1er Avril. Les farces et blagues du 1er Avril datent de cette année.    


    En 1582, le calendrier grégorien fut adopté par la France, l'Italie, l'Espagne, le Portugal, l'Autriche et la Pologne. Aussi, les rois de France suivants, qui pensaient sans doute déjà à l'Europe, jugèrent prudent de ne pas changer l'ordre des choses.


    En 1792, la "république" décida à juste titre de tout changer, y compris le calendrier…. L'année débuta alors le 22 Septembre.


    En 1805, Napoléon Bonaparte, empereur qui passait par là, jugea utile de revenir au calendrier grégorien, qui commença donc le 1er Janvier.

    De nos jours, on distingue principalement l'année civile, qui commence le 1er Janvier, et l'année scolaire, qui commence début Septembre.


    2 commentaires
  •  
     
    Merci Valeska pour cette gentille attention

    votre commentaire
  • O mon maître,


    Ne me prends pas pour exclave,
    Car j'ai en moi le goût de la liberté.

     


    ...Ne cherche pas à deviner mes secrets,
    Car j'ai en moi le goût du mystère.

    Ne me contrains pas aux caresses,
    Car j'ai en moi le goût de la pudeur.

    Ne m'humilie pas,
    Car j'ai en moi le goût de la fierté.

     

    Ne m'abandonne pas,
    Car j'ai en moi le goût de la fidélité.

    Sache m'aimer et je saurai t'aimer,
    Car j'ai en moi le goût de l'amitié...


    votre commentaire
  • Les passantes
    Extrait Des Emotions poétiques

    Par Antoine Pol


    Je veux dédier ce poème
    A toutes les femmes qu'on aime
    Pendant quelques instants secrets
    A celles qu'on connaît à peine
    Qu'un destin différent entraîne
    Et qu'on ne retrouve jamais

    A celle qu'on voit apparaître
    Une seconde à sa fenêtre
    Et qui, preste, s'évanouit
    Mais dont la svelte silhouette
    Est si gracieuse et fluette
    Qu'on en demeure épanoui

    A la compagne de voyage
    Dont les yeux, charmant paysage
    Font paraître court le chemin
    Qu'on est seul, peut-être, à comprendre
    Et qu'on laisse pourtant descendre
    Sans avoir effleuré sa main

    A la fine et souple valseuse
    Qui vous sembla triste et nerveuse
    Par une nuit de carnaval
    Qui voulut rester inconnue
    Et qui n'est jamais revenue
    Tournoyer dans un autre bal

    A celles qui sont déjà prises
    Et qui, vivant des heures grises
    Près d'un être trop différent
    Vous ont, inutile folie,
    Laissé voir la mélancolie
    D'un avenir désespérant

    A ces timides amoureuses
    Qui restèrent silencieuses
    Et portent encor votre deuil
    A celles qui s'en sont allées
    Loin de vous, tristes esseulées
    Victimes d'un stupide orgueil.

    Chères images aperçues
    Espérances d'un jour déçues
    Vous serez dans l'oubli demain
    Pour peu que le bonheur survienne
    Il est rare qu'on se souvienne
    Des épisodes du chemin

    Mais si l'on a manqué sa vie
    On songe avec un peu d'envie
    A tous ces bonheurs entrevus
    Aux baisers qu'on n'osa pas prendre
    Aux coeurs qui doivent vous attendre
    Aux yeux qu'on n'a jamais revus

    Alors, aux soirs de lassitude
    Tout en peuplant sa solitude
    Des fantômes du souvenir
    On pleure les lèvres absentes
    De toutes ces belles passantes
    Que l'on n'a pas su retenir



    1888-1971 Antoine Pol est né à Douai le 23 août 1888 et est mort à Seine Port le 21 juin 1971. Antoine Pol a combattu pendant la guerre de 14-18 comme Capitaine d'artillerie. A la fin de la guerre il est entré au service des Mines de La Houve à Strasbourg en 1919. Puis a la fin de la seconde guerre mondiale il devient président du Syndicat Central des importateurs de charbon de France. I pris sa retraite en 1959 pour s'adonner à l'une de ses grandes passions : la poésie. Ses Oeuvres principales sont Emotions poétiques-1918, Le livre de maman-1924, Destins-1941, Plaisirs d'amour-1947, Croquis-1970 et Coktails-1971. Ce poème a été mis en musique et chanté par George Brasens un an après la mort du poète.


     


    2 commentaires